Uncategorized
A la Une

Anatomi humaine

Bon a savoir

RAPPEL ANATOMO-PHYSIOLOGIQUE SUR LA REPRODUCTION.

1-Anatomie des organes génitaux
1-1 Anatomie des organes génitaux féminins [2]
1-1-1 Les organes génitaux externes :
La vulve est l’ensemble des organes génitaux externes de la femme. Elle
est constituée principalement par les grandes et les petites lèvres enserrant
l’entrée du vagin, du clitoris , du méat urinaire et l’orifice du vagin.
1-1-2 Les organes génitaux internes :
Les ovaires : Il s’agit d’une paire de glandes chez la femme qui produisent les
ovules et les hormones sexuelles féminines : l’oestrogène et la progestérone.
Les trompes de Fallope : au nombre de deux, elles relient les ovaires à
l’utérus .Elles permettent à l’ovocyte de migrer de l’ovaire à l’utérus. Chaque
trompe est longue de 10 à 12cm environ pour une épaisseur de 4 millimètres.
C’est l’endroit où les spermatozoïdes rencontrent l’ovule (lieu de la fécondation).
L’utérus : c’est l’organe de la gestation. Il est situé entre la vessie et le
rectum. Il a la forme d’une poire aplatie d’avant en arrière. C’est un muscle
creux dont la cavité est tapissée par l’endomètre. En cas d’absence de la
fécondation, la muqueuse utérine se détache et elle est évacuée (menstruation).
Le col utérin s’ouvre en bas dans le vagin par son orifice externe.
Le vagin : c’est l’organe de la copulation, c’est un conduit musculeux, souple,
tapissé d’une muqueuse. Il relie l’utérus à la vulve.

Figure 1: Organes génitaux pelviens [3]
1-2 Anatomie des organes génitaux masculins [3]
L’appareil génital de l’homme comprend :
Les testicules : ce sont les organes sexuels principaux chez l’homme. Ils sont
à la fois des glandes à sécrétion interne (libération d’hormones sexuelles males
appelées androgènes dont la principale est la testostérone) et à sécrétion externe
car ils sont reproducteurs de spermatozoïdes et du liquide spermatique.
L’épididyme : C’est un organe allongé, placé sur le bord supérieur du
testicule. L’ensemble (épididyme-testicule) est logé dans la bourse ou scrotum.
Au tube épididymaire fait suit le canal déférent qui, au niveau de la prostate, se
continue par le canal éjaculateur.
Les canaux éjaculateurs partent des canaux déférents et de l’extrémité
inférieure des vésicules séminales vers la portion prostatique de l’urètre.
La prostate : est une glande située à la partie basse de la vessie. Elle engaine
la partie initiale de l’urètre.

Les vésicules séminales : sont deux réservoirs membraneux situés à
l’extrémité postérieure des canaux déférents dans lesquels s’accumule le sperme
véhiculé par les canaux.
La verge ou pénis est situé au dessus des bourses. C’est l’organe de
l’accouplement. Son extrémité distale est appelée le gland
Figure 2 : Appareil reproducteur de l’homme [3]
2- Physiologie de la fécondation
2-1 Chez l’homme [4]
La capacité procréatrice de l’homme reste à peu prés constante de la
puberté à un age très avancé. Les hormones sexuelles males sont sous le contrôle
de l’hypophyse, glande située à la base du cerveau. Elle produit deux sortes

d’hormones, une hormone lutéinisante, la LH ; et une hormone folliculo-
stimulante, la FSH ; ces hormones stimulent la sécrétion des testicules qui
assurent la production de testostérone
(La principale hormone androgène). La testostérone contrôle la spermatogénèse
et le maintien des caractères sexuels mâles; elle a également un rôle anabolisant.
L’hypophyse est elle-même sous la dépendance d’une autre structure nerveuse
qui est l’hypothalamus et qui régule les secrétions hypophysaires grâce à des
neuro-hormones. La sécrétion des testicules est donc sous la dépendance de ce
que l’on appelle «l’axe hypothalamo-hypophysaire»
Les spermatozoïdes sont formés dans les tubes séminifères des testicules par
maturation des cellules germinales.
Les glandes annexes (la prostate, les vésicules séminales) secrètent le liquide
séminal qui avec les spermatozoïdes, constituent le sperme.
2-2 Chez la femme [5]
La période d’activité génitale de la femme s’étend de la puberté à la
ménopause. Elle est caractérisée par des cycles menstruels. Le cycle menstruel
ou cycle de fécondité de la femme est la période qui s’écoule du 1er jour des
règles jusqu’au début des menstruations, variant de 21à 35 jours.
Au cours de ce cycle, les secrétions d’origine hypothalamique, hypophysaire et
ovarienne interviennent dans un ordre chronologique bien ordonné. Le cycle
menstruel se compose de 3 phases :
 La phase folliculaire
L’hypophyse en libérant la FSH (hormone de stimulation folliculaire)
stimule les ovaires, entraînant la croissance folliculaire et la maturation d’un
seul follicule. Au milieu de cette première phase, la sécrétion d’œstrogènes commence à augmenter sous l’action conjuguée de la FSH et de la LH
(Hormone lutéinisante)
 L’ovulation
Elle se produit lorsque le pic de la LH atteint environ 10 fois le taux de
base. Ce pic dure 1 à 2 jours, et est précédé d’un pic d’œstrogènes.
Cette phase survient vers le 14ème jour du cycle pour un cycle de 28 jours.
L’ovule est expulsé dans le liquide folliculaire et sera facilement capturé par le
pavillon de la trompe.
 La phase lutéale
Après la libération de l’ovule par le follicule, les oestrogènes diminuent
par rapport au pic tout en se maintenant en palier. Le follicule se transforme en
corps jaune qui secrète la progestérone en quantité croissante sous la
dépendance de la LH. La progestérone a pour effet d’assurer la maturation de
l’endomètre afin de le préparer à la nidation.
Si l’ovule est fécondé, le corps jaune continue à sécréter des quantités accrues
de progestérone sous l’effet de l’hormone chorionique produite par les villosités
choriales(HCG) jusqu’à ce que le placenta puisse en produire suffisamment pour
maintenir la grossesse.
Si l’ovule n’est pas fécondé ; le corps jaune devient atrésique, Les œstrogènes et
la progestérone diminuent progressivement jusqu’à chuter en fin de cycle, et de
nouvelles menstruations apparaissent. La phase lutéale dure en moyenne 13
jours.

Figure 3 : cycle menstruel [5]
3-Actions physiologiques des hormones ovariennes [5]
3-1 Les oestrogènes
Ce sont des stéroïdes synthétisés essentiellement par les cellules de la
thèque interne du follicule de GRAAF. Ils sont responsables du développement
et du maintien des caractères sexuels secondaires.
Au cours de la phase pré ovulatoire, les oestrogènes provoquent les phénomènes
suivants :
 La régénération et la prolifération de la couche superficielle de
l’endomètre ;

 La sécrétion d’une glaire cervicale abondante limpide, alcaline, filante
favorable au déplacement des spermatozoïdes ;
 L’augmentation de la motilité des trompes pour permettre la capture de
l’ovocyte ;
 L’apparition d’un épithélium pavimenteux au niveau du vagin ;
 Le développement et la différenciation des canaux galactophores du sein.
3-2 La progestérone
Au cours de la gestation, la progestérone est sécrétée par les cellules du corps
jaune, un peu par les cellules de la granulosa et le placenta. Elle relâche le
myomètre en empêchant l’expulsion de l’œuf, diminue la motilité des trompes,
la glaire devient peu abondante, collante, opaque résiste à l’invasion des
spermatozoïdes.
La progestérone a un effet hyperthermisant, en post-ovulation en agissant sur les
centres hypothermiques de thermorégulation.
Pendant la grossesse et sous l’action de la progestérone, les contractions utérines
sont rares et faibles.
La progestérone n’exerce son action sur le tractus génital que s’il est déjà
préparé par les oestrogènes.

 

 

Sonfack Dongmo Maxence

D'origine Camerounaise, né à Bonaberi-Douala âgé depuis 1997; SONFACK DONGMO MAXENCE que je suis jeune développeur résidant à douala vient avec son tout nouveau site MAX-SANTÉ.COM dans le but de mieux vous édifier sur la santé 200% naturel basé sur la recherché approfondi des vertus de l'aloe vera. En partenariat avec flpcameroun (forever living product ). https://shop.flpcameroon.com/store/boutique/les-plus-vendu Vous trouverez ici tous pour être au top tel que: santé-beauté-hygiène.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page